Mon parcours, d'abord Docteur ès Sciences en écologie

 

Aujourd'hui, Sophrologue à Gignac (34150), vallée de l'Hérault

 

Aussi, toujours en formation, en quête de nouvelles connaissances. Je me forme à la phytothérapie (tisanes, gemmothérapie, aromathérapie) et poursuis ma formation continue de sophrologue.

 

Enfin, le retour à la Terre comme une étape presque incontournable

 

 Mon parcours

D'abord en thèse de doctorat puis en contrat de post-doctorat, j'ai passé un peu plus de 8 ans à étudier la distribution naturelle des espèces sur la planète, surtout à l'Institut de Recherche pour le Développement (http://www.ird.fr/)

J'ai étudié plus précisément certaines espèces. J'étais surtout intéressée par la compréhension globale de l'équilibre naturel des écosystèmes et la mise en garde sur les dégradations récurrentes des activités anthropiques qui ont souvent bien plus d'impacts qu'on ne veut nous faire croire.

La planète est un organisme vivant qui rassemble tous les écosystèmes que nous connaissons, toutes les espèces végétales et animales et le tout entre dans un équilibre très subtil. Le connaître est la première étape indispensable pour tenter de le préserver tout en profitant de ses bienfaits et de ses richesses. L'étudier permet de découvrir des espaces-temps favorables à des alchimies particulières telles que des hybridations naturelles très rares ou des fructifications exceptionnelles. C'est finalement la notion de terroir qui s'exprime ici et cela peut s'appliquer à l'échelle de notre être, trouver nos meilleures conditions d'existence afin de vivre mieux, tous les jours.

 

Aujourd'hui

 Je suis diplômée en  Sophrologie Appliquée, au Centre d'Etude de Sophrologie Appliquée (CESA) de Nouméa (http://www.cesa-noumea.com/). Il s'agit d'un centre de formation très sérieux, qui a déposé cette année son dossier pour l'inscription au titre RNCP et qui est référencée par la Société Française de Sophrologie (SFS) (https://www.sophrologie-francaise.com/). En juillet 2019, j'ai reçu le titre professionnel de Sophrologue RNCP de la Société Française de Sophrologie de Paris, via mon école d'origine, le CESA à Nouméa.

Aujourd'hui la sophrologie est de plus en plus reconnue comme un outil très intéressant et souvent très complémentaire des outils thérapeutiques plus généralement connus tels que la psycho-thérapie, la psychanalyse, la médecine allopathique ou l'ostéopathie.

La sophrologie étudie la conscience humaine et les manières que nous avons de l'enrichir, de l'ouvrir, de l'élever. De la même manière que la planète est un organisme vivant, nous-même, en tant qu'être humains, sommes composés de multiples cellules, et de multiples êtres vivants. Nous sommes vivants et l'équilibre de notre santé est également un équilibre très subtil à connaître et ensuite à préserver de toutes les menaces qui pèsent sur lui.

NOUVEAU ** De septembre 2019 à Avril 2020, je vais suivre une formation de spécialisation en sophrologie existentielle au sein de l'Ecole Supérieure de Sophrologie Appliquée (ESSA) (https://www.essasophro.com/).

 

Aussi

J'expérimente depuis plusieurs années beaucoup de choses autour de l'alimentation. Il y a tellement de savoirs-faire, de trésors dans notre alimentation que nous ignorons et qui pourtant sont les premières clés d'une VRAIE santé. J'ai pu au fil de mes expériences éliminer les aliments qui ne me convenaient pas et ajouter à mon alimentation des supers-aliments vraiment intéressants. Chacun est différent et chacun aura ses forces et ses faiblesses. A vous de jouer!

 

D'octobre 2017 à Juillet 2018, j'ai eu la chance d'intégrer l'école de phytothérapie et herboristerie de Candillargues pour faire le lien entre ma formation initiale d'écologue et ma formation de Sophrologue, thérapeute en relation d'aide aujourd'hui. Il s'agit de l'Institut MéDitERranéen des PLAntes et des Médecines douces (http://www.ecole-imderplam.com/), l'école des plantes médicinales et des médecines douces, qui offre un enseignement de qualité en phytothérapie, homéopathie, gemmothérapie et aromathérapie. En plus, elle base son enseignement et sa compréhension des systèmes organiques sur la médecine traditionnelle chinoise. Cela rejoint la dimension holistique dans la compréhension de la Santé dans son ensemble et par conséquent la philosophie de la Sophrologie. J'ai suivi la première année de la formation longue qui m'a clairement permis de remettre le pief à l'étrier de l'écologie utile, de l'écologie médicinale.

 

Enfin

Le retour à la Terre est un indispensable chez chacun à un moment ou à un autre afin de sentir concrètement cet enracinement à l'ici et maintenant auquel nous tenons tant en Sophrologie. Il permet également de pouvoir se reconnecter à nos aliments véritables, à ce qui est bon pour nous et pourquoi pas même envisager de les faire pousser soi-même. Je me suis formée auprès de Terre et Humanisme (http://www.terre-humanisme.org/) à la formation Potager écologique Niveau 1 et j'envisage de poursuivre cette démarche activement. Déjà, en créant mon propre potager et en poursuivant ensuite ma formation dans le futur. Pierre Rabhi (http://www.pierrerabhi.org/), initiateur du mouvement de l'Agro-écologie en France, parle de sobriété heureuse et de cette notion d'exemplarité qui est primordiale pour pouvoir partager naturellement nos savoirs avec les autres. Commençons donc par être, par faire ce que nous sommes, afin de permettre à chacun de faire de même. Commençons par être en Santé et initions ce mouvement chez nos proches, ce mouvement vers la Santé.